Le mot de l'auteur.

      Cet arbre trônait seul au milieu d’une prairie sur cette colline du plateau des Mille Etangs, j’étais passé plusieurs fois devant, il avait toujours attiré mon regard et j’avais déjà imaginé la photo que je pourrais faire puis je l’avais oublié. Un jour que je venais de terminer des paysages d’automne, je rentrais et ma route m’emmena à passer à nouveau devant lui, un orage se préparait et le soleil déjà bas sur l’horizon laissait présager que les ingrédients qui devaient composer la photo espérée allaient se réunir. Le temps de ressortir l’appareil et de traverser à bonne allure le champ au pied de la colline, la base des nuages noirs de l’orage se teintait des couleurs chaudes de fin de journée. Le temps de faire quelques clichés ,c’est la pluie accompagnée de bourrasques de vent qui viendra interrompre mes prises de vues, qu’importe les photos étaient là.

 

Photographier la nature  a ceci de particulier, il faut parfois attendre qu'elle nous fasse le cadeau de réunir les meilleurs conditions pour réaliser de belles photos. Bien sur le photographe averti aura préparé sa sortie, analysé la météo, se sera levé aux aurores, parfois pour mettre toutes les chances de son coté, d’autre fois pour rien mais que le plaisir est  grand ,même si seulement l’espace de quelques temps il vous est offert de profiter de ces plus beaux instants et vous fera dire... que la journée était belle.

 

Regardons, observons, photographions la nature et émerveillons nous de sa beauté mais surtout respectons la pour que nous puissions dire encore … que la journée était belle.

 

                                                                                                                        

 

                                                                                                                               Francis Mangelle